mer. Sep 22nd, 2021

Si vous voulez devenir chauffeur VTC, il faut que vous suiviez un stage de formation. Cette étape en résulte le renouvellement de la carte VTC. Elle se fait dans un établissement agréé qui porte sur le règlement général du droit de transport et de la sécurité routière. Par le billet de cette formation, vous pouvez créer votre entreprise et mettre à profit votre compétence pour exercer une activité professionnelle se basant sur le transport de personnel. 

Formation VTC : les règlements qu’il faut suivre ?

Tout le monde ne peut pas devenir chauffeur VTC. Pour y parvenir, il faut suivre une formation VTC puis  passer un examen sélectif en montrant que vous maitrisez ce métier.

Il y a deux épreuves obligatoires à faire : la première est le QCM et la deuxième est le QRC. La durée de ces deux épreuves est de 3h50min. Ces derniers comportent 7 matières : les réglementations des transports, le code de la route, la gestion d’une société, la compréhension du français et de l’anglais, le développement commercial et la réglementation nationale des VTC. 

Pour la préparer ces épreuves, il existe des centres spécialisés qui donnent des formations pour la préparation de l’examen. En suivant cette formation, votre chance de réussite est augmentée. Par contre le prix de cette formation peut être un peu cher. 

Elle peut aussi être effectuée à distance en utilisant une application. Comme tous les examens, vous pouvez aussi choisir d’être un candidat libre et ne pas faire la formation VTC. 

Vu l’évolution du règlement de transport, la formation VTC doit être renouvelée tous les cinq ans.  

Formation VTC : les conditions pour l’obtention de la carte VTC

La formation VTC aboutit à l’obtention de la carte VTC. La demande de cette dernière s’effectue auprès de la préfecture la plus proche de chez vous ou encore au sein de la préfecture de police Parisienne.

 Après le dépôt de la demande, il faudra compter trois mois au maximum avant son obtention. Ce dernier requiert diverses conditions :

  • Être titulaire d’un permis B au moins trois ans ou deux ans si vous avez suivi une formation de conduite. 
  • Avoir fait une formation de prévention et secours civique de niveau 1 au moins deux ans. 
  • Etre en bon état qui en résulte d’un certificat médical délivré par un médecin agréé.
  • Admis à l’examen VTC. 

Si votre casier judiciaire n’est plus vierge à cause des fautes de comportement, votre demande peut être refusée. Pour être confiant sur l’obtention de la carte VTC, il vaut mieux avoir un bulletin n°2 vierge.

Formation VTC : la formation juridique à suivre pour construire une entreprise. 

Après la formation VTC et l’obtention de la carte VTC, vous envisagerez de construire une entreprise. Pour cela, il faut officialiser votre statut juridique afin que votre micro entreprise soit en règle. 

Pour éviter les problèmes fiscaux après le développement de votre entreprise VTC, le mieux c’est de faire une création de SASU. Elle a un statut juridique simple. Par cette dernière, vous pouvez gérer seul votre entreprise. 

Pour l’immatriculation de votre SASU VTC, il faut faire des différentes procédures au sein du greffe du tribunal de commerce : il faut vous munir d’une photocopie de votre carte professionnelle VTC. Dans votre demande, il faut mentionner « exploitation de voiture de transport avec chauffeur ». Après votre demande, vous pourrez obtenir un extrait K-Bis.

By Damien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *