mer. Déc 7th, 2022
Quel est le rôle de l’expert d’assuré ?

Beaucoup de personnes ont souvent tendance à confondre l’expert d’assurance avec celui d’assuré dans le domaine de l’immobilier. Il est vrai que l’un, tout comme l’autre, est un professionnel spécialisé disposant de connaissances techniques pointues dans ce secteur. Cependant, le premier est missionné par l’assureur. Le second, quant à lui, est, comme son nom l’indique, mandaté par l’assuré lui-même. Pour les victimes d’un éventuel sinistre qui souhaitent faire appel à ce professionnel indépendant, il est important de connaître son rôle au préalable. Le point dans le présent article.

Quand faire appel à un tel expert ?

Avant de voir le rôle d’un expert d’assuré, il est capital de savoir dans quelle situation il faut faire appel à lui. L’essentiel à connaître est tout d’abord qu’en cas de sinistre, la victime doit à tout prix le déclarer auprès de son assureur dans les plus brefs délais. Une fois la déclaration faite, ce dernier envoie un expert d’assurance sur les lieux du sinistre pour déterminer ses causes. Le professionnel estime en même temps de manière objective le montant des dommages et des préjudices. Après cela, il rédige un rapport détaillé de son expertise afin de permettre à l’assureur de définir le montant d’indemnisation adéquat. Il se peut toutefois que l’assuré ne soit pas d’accord sur le montant proposé. Dans ce cas, il peut avoir recours à une contre-expertise, et ainsi s’adresser à l’expert d’assuré.

Quel est alors le rôle du professionnel ?

Bien évidemment, le rôle de l’expert d’assuré est donc de maximiser l’indemnisation de son client. Malgré cela, il a tout de même une obligation de neutralité. En d’autres termes, il ne doit en aucun cas prendre parti pour le sinistré qui le mandate. Il ne doit pas non plus être influencé par qui que ce soit. Tout comme pour l’expertise de l’expert d’assurance, la sienne doit de ce fait être objective autant que possible. Elle doit exclusivement reposer sur des constatations et des faits. Il est bon de souligner ici que l’expertise doit être effectuée dans les 15 jours suivant le sinistre. Cependant, dans le cas de sinistres complexes, il se peut que la rédaction du rapport d’expertise prenne beaucoup de temps. Un délai de prescription biennale est souvent appliqué dans un tel cas.

Pour quel expert opter ?

Pour les sinistrés souhaitant faire appel à un expert d’assuré, ils doivent savoir qu’il ne doit pas être sélectionné n’importe comment. Et ce, afin d’éviter toute mauvaise surprise. Pour dénicher la perle rare, il faudra ainsi prendre en compte un certain nombre de paramètres. Le premier critère à considérer est l’expérience du professionnel. Il n’y a rien de mieux que d’avoir recours à un prestataire expérimenté qui connaît et maîtrise parfaitement son métier. Il se peut qu’il applique un tarif élevé, certes, mais il vaut quand même la peine de le choisir pour obtenir des résultats à la hauteur de ses attentes. Parmi les points à prendre en considération, il y a également la réputation, l’expertise et bien sûr, le prix du spécialiste, voir ce site.

By Damien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *